Retour à l’emploi : plongée dans un monde sans humanité

Retour à l’emploi : plongée dans un monde sans humanité

Au Grand Soir 3 du samedi 6 mai 2017, Sandrine Aramon reçoit Margaux Gilquin qui a perdu son travail en 2008, et qui raconte dans un livre les difficultés du retour à l’emploi pour les travailleurs âgés.

Dans son livre Le dernier salaire (XO Éditions), Margaux Gilquin retrace son itinéraire dans la précarité, quand l’âge freine l’évolution de sa carrière. En 2008, alors qu’elle a 48 ans, elle a perdu son emploi de secrétaire de direction. Son ouvrage raconte les difficultés du retour au travail. « Je veux toujours qu’on change de regard sur les précaires« , dit-elle pour expliquer sa démarche.

Les DRH odieuses

Pour essayer de retrouver un emploi, Margaux Gilquin a envoyé 1 500 CV dans toute la France. Dans les agences d’intérim, c’est d’abord sans espoir. « Au début, on ne me répond pas. Et puis ce sont des petites remarques, l’âge commence à poser problème« , explique-t-elle. Margaux Gilquin décrit dans son livre un monde sans humanité, les DRH odieuses, les rendez-vous à Pôle emploi.
170506 Grand Soir 3 M