Les pauvres sont… de plus en plus pauvres, alerte l’Observatoire des inégalités

Les pauvres sont… de plus en plus pauvres, alerte l’Observatoire des inégalités

L’Observatoire des inégalités a publié son second rapport. Il dresse un état des lieux complet sur les inégalités en France en matière de revenus, de patrimoine, d’éducation, etc. Il met en exergue un phénomène inquiétant: depuis quelques années, la pauvreté ne régresse plus. Au contraire, les pauvres ont tendance à s’appauvrir davantage.

Feuilleter quelques pages du rapport

Où en est-on des inégalités en France ? Quels sont les domaines où elles augmentent et ceux où elles diminuent ? Les inégalités sont au cœur du débat public mais l’information reste parcellaire et désordonnée. Trop d’informations sont encore réservées aux spécialistes.

L’objectif de ce deuxième Rapport sur les inégalités en France est de mettre à la disposition du grand public un panorama complet du phénomène, à travers un ensemble de données faciles d’accès et actualisées. Des revenus à l’école, en passant par la santé, le logement, l’emploi, les inégalités entre les femmes et les hommes ou les catégories sociales, cet ouvrage fait le point sur la situation avec les tous derniers chiffres. Ce rapport constitue un document d’expertise indépendant de l’institution publique. Il est le fruit du travail rigoureux d’une équipe qui, depuis 14 ans, observe les inégalités.

Le rapport refuse de sombrer dans le catastrophisme, au contraire, il souligne dans son avant-propos que « Notre pays demeure l’un des pays où il fait le meilleur vivre sur la planète. Les autres pays sont loin de faire mieux que la France, y compris dans le domaine de l’emploi. Le chômage mine notre société mais les meilleurs « performances » de nos voisins ont le plus souvent été obtenues au prix d’une montée de la pauvreté laborieuse ou en sortant une partie des actifs du marché du travail. »

En revanche, fait majeur, les auteurs soulignent une sorte de retournement historique qui s’est amorcé avec la crise de 2008: l’appauvrissement des plus pauvres. « La lente diminution du niveau de vie des 10% les moins favorisés constitue un retournement historique, un marqueur de notre histoire sociale. Que les riches s’enrichissent, c’est monnaie courante; que les pauvres s’appauvrissent, cela change la donne. Ce choc nourrit une haine envers ceux qui continuent à profiter. »

170603 - rapport_sur_les_inegalites_2017_-_synthese_-_web_-_credit_observatoire_des_inegalites

Réalisation de l’ouvrage

Ce rapport est réalisé grâce au soutien de plus de 360 contributeurs via une plateforme de financement participatif.

La Fondation Abbé Pierre, la Fondation « Un monde par tous », le magazine Alternatives Economiques, la Macif et le cabinet d’études Compas, ainsi que de nombreux chercheurs, soutiennent également notre initiative.

La conception graphique et la mise en page ont été réalisées par anandita.studio.