Journal d’une chômeuse

Journal d’une chômeuse

Blog « Le Journal d’une chômeuse »

Episode 122 (24/04/2017) : Merci pour ce moment

N’étant pas analyste politique, je ne me permettrais pas d’ouvrir le débat sur ce premier tour. Sauf à dire qu’on est dans la merde. Faut pas être sorti de l’ENA pour comprendre… Et je ne parle même pas de la blondasse (s’il faut que je vous explique pourquoi, autant que vous quittiez immédiatement ce blog). Mais en ce qui concerne le sauveur de la Vème, le bellâtre qui veut nous faire croire que parce que c’est en marche ça avance, là c’est autre chose.

Et si je regarde uniquement de ma fenêtre de chômeuse, il va falloir fermer les volets et sortir le paratonnerre. Allons au plus basique : le pognon. Ainsi, le jeune Macron veut suspendre le versement des allocations-chômage après le refus de plus de deux offres d’emploi « décent », pour un salaire qui « n’est pas inférieur de plus de 20-25% » à l’ancien poste. Une nouvelle fois, il va falloir m’expliquer ce qu’est un emploi décent… Quant aux 20-25%, je ne vous fais pas de dessin. Ensuite, quoi d’autre ? Ah oui, le cumul entre allocation-chômage et revenu d’activité serait limité à 12 mois alors qu’il est actuellement autorisé pendant toute la durée d’indemnisation. Attention, soyons bien clairs : un chôm’ n’additionne pas salaire et indemnités. S’il trouve un job pendant un temps, on déflaque de ses allocs 70% du montant du salaire perçu. Ce n’est donc pas le jackpot, même aujourd’hui. Mais bientôt, ce sera plus radical.

Du coup… Bon sang, mais c’est bien sur ! Après un an de chômage, le moindre salaire de merde supprimera purement et simplement les allocs. Donc, si tu trouves un boulot à la con au bout de 12 mois, cela fera de facto de ce job un emploi « décent ». Je crois que je commence à piger le truc !

Sinon je passe sur le fait qu’actuellement, à partir de 50 ans, la durée maximale d’indemnisation est portée de 24 à 36 mois. Et que Macron envisage de relever cette limite d’âge à… 59 ans. Non pas comme si c’était simple de chercher du boulot quand on est quinqua. Mais bon. Faut faire des économies, dit le morveux de chez Rothschild.

Bref, tout ça pour dire que le Front républicain va nous obliger à nous tirer une nouvelle fois volontairement une balle dans le pied. Et que si petit Macron devient président, on va devoir bouffer du libéralisme et de la fléxi-sécurité jusqu’à en être malade. D’ailleurs, dès ce matin, les bourses et les marchés financiers étaient déjà ravis et affichaient tous une bonne humeur insolente.

Seulement voilà, en 2022, il y a une nouvelle élection présidentielle.

Et sans doute qu’à ce moment-là, la blondasse aura un boulevard pour arriver à ses fins.

Alors merci, mesdames et messieurs les politiques, vraiment.
Merci pour tout.

170425 - Car MACRON

 

(dessin du chouette Gilles Lasserpe)

170425 Journal d'une chômeuse